Les quais à Rennes

Rennes confirme son statut de ville la plus attractive de France

La métropole est notamment recommandée pour les opportunités de carrière qu’elle offre.

Une fois de plus, Rennes se hisse en tête d’un classement et prend une place bien méritée. La ville est jugée la plus attractive de France selon ses habitants d’après le baromètre 2020 de RegionsJob & ParisJob réalisé en partenariat avec l’expert du recrutement Hays. Devant Nantes (2e), Strasbourg (3e), Lyon (4e) et Brest (5e), elle se démarque particulièrement sur sa qualité de vie en général, son dynamisme économique, la qualité de ses infrastructures, et la présence d’équipements liés à la mobilité douce.

Qualité de vie, infrastructures, transports, dynamisme économique, opportunités de carrières, coût de la vie… Les plateformes de l’expert de l’emploi et du recrutement Hellowork, RegionsJob et Parisjob, ont demandé aux habitants des grandes métropoles de France de juger leur ville selon une longue liste de critères. Et 3 454 actifs habitant dans les 20 métropoles citées se sont prêtés au jeu !

Baromètre Regionsjob/Hays 2020

« Passez à l’Ouest »… et en particulier à Rennes

Cette année encore et pour la 3e année consécutive, Rennes confirme son statut de ville la plus attractive de France. Après avoir été élue numéro 1 des grandes métropoles les plus attractives en France dans le baromètre de l’expert immobilier Arthur Loyd, elle est consacrée, cette fois, par ses habitants et les Français, dans la dernière enquête de Hellowork (réunissant les plateformes RegionsJob et ParisJob). La ville de Rennes peut en être d’autant plus fière que cette première place est attribuée par ses propres habitants.

Et avec la capitale bretonne, c’est tout le Grand Ouest qui domine ce classement puisque pour cette 3e édition, Nantes qui se maintient en 2e position et Brest fait directement son entrée à la 5e place. La campagne de communication « Passez à l’Ouest » de la région Bretagne (Prix du marketing territorial et Prix de la créativité au Forum Cap’Com en 2017) a semble-t-il porté ses fruits et mis en visibilité une région à la qualité de vie incontournable.

Campagne Passez à l'ouest !

Crise sanitaire : des Rennais « mesurés et optimistes »

Contexte sanitaire oblige, les plus mauvais scores vont aux deux grandes métropoles de France : Paris et Marseille, respectivement 18e et 20e. Sur la question de la Covid 19, les habitants de toutes les métropoles sont d’accord pour affirmer que le marché de l’emploi de leur ville a été fortement impacté. Un impact jugé plus important dans 3 villes : Rouen, Nice et Toulouse. Les habitants de Rennes, tout comme ceux de Nancy, Grenoble et Brest, restent eux « les plus mesurés et optimistes ».

Changement de région ? Rennes, ville la plus recommandée

Si Paris se classe comme étant la plus porteuse en termes d’opportunités de carrière selon ses habitants (69%), Rennes n’est pas loin derrière sur ce point (60%) et est la ville la plus recommandée par ses habitants à une personne cherchant à changer de région (78%). Devant Strasbourg (2e avec 77%) et Lyon (3e avec 74%). Pourtant 2e au classement général, sa voisine, Nantes, n’arrive étonnamment qu’en 7e position avec 65% d’actifs prêts à recommander leur métropole. Paris se classe quant à elle en dernière position des villes les plus recommandées (seulement 37% de recommandations favorables).

Bien vue, de l’intérieur comme à l’extérieur

Rennes fait partie des villes bien positionnée au classement général comme en ce qui concerne le ressenti de ses propres habitants. Ainsi, elle fait partie des villes qui ont une bonne image pour les Français. C’est également le cas de Lyon ou Strasbourg qui sont présentes à chaque fois dans le top 5. Paris, Marseille et Saint-Etienne se placent en bas du classement, ce qui rime avec faible attractivité.

« L’image renvoyée par une ville ne correspond pas nécessairement au ressenti des habitants qui y vivent au quotidien » précise l’étude. Ainsi, Brest, 5e au classement général, figure tout en bas du classement (17e) concernant l’image de leur métropole vue de l’extérieur. Une mauvaise réputation bien peu méritée étant donné le « bon vivre » souligné par les Brestois(es). A contrario, si Bordeaux est convaincue de la bonne image qu’elle renvoie (première du classement), ses habitants sont beaucoup plus sévères en réalité et lui attribuent seulement la 11e) place du classement général.

Tous les ingrédients pour s’épanouir

Quand on leur demande les critères de l’épanouissement, les répondants à l’enquête RegionsJob placent le dynamisme de l’emploi (1), la qualité de l’environnement (2) ainsi que le coût et la qualité du logement (3). Au-delà de la qualité de vie en général, Rennes est sur le podium sur les critères marché du travail et dynamisme économique. Rappelons qu’au deuxième trimestre 2020, en Bretagne, le taux de chômage s’établissait à 6,3% de la population active, soit le plus bas niveau atteint depuis le 4e trimestre 2008, et était de 6% au sein de la métropole rennaise (chiffres Pôle Emploi).

  • Pour connaître la place de Rennes Métropole dans les différents classements des villes, consultez notre rubrique « Rennes des classements ».

Méthodologie : Enquête réalisée en ligne du 11 octobre au 9 novembre 2020 auprès d’un panel de 3 454 actifs habitant dans les 20 métropoles citées.Consultez le Baromètre sur le site de Hellowork.

(Photo © Destination Rennes | Franck Hamon)

    Share on facebook
    Share on twitter
    Share on linkedin
    Share on email