fermer
Bureau des congrès

- Actualités -

Eldorado pour la qualité de vie

Publié le 22/06/2016

Rennes, meilleure destination française pour les expatriés

Selon le site britannique The Local, Rennes est la meilleure ville de France pour les expatriés. La capitale bretonne est largement en tête de son classement basé sur 15 critères liés à la qualité de vie.


The-Local-Rennes.jpg
 

The Local en est convaincu : pour s’expatrier en France, les étrangers ont intérêt à choisir la capitale bretonne. Rennes arrive en tête du palmarès des villes françaises où il fait bon vivre pour les expatriés, devant Nantes, Bordeaux, Toulouse et Paris. Le classement a été réalisé en prenant en compte 15 critères déterminants pour la qualité de vie : le nombre de liaisons aériennes internationales, le nombre de connexions ferroviaires journalières avec la capitale, les montants moyens des loyers, le taux de chômage, le nombre d’heures d’ensoleillement, la distance avec la mer et les plages, le nombre de bars par habitant, le nombre de restaurants étoilés au Michelin, la part des espaces verts dans la ville, la qualité de l’air, le nombre de sites culturels, la proximité de parcs naturels, la qualité des transports publics et même le nombre de célibataires ou la particularité de l’accent breton.

Une tradition d'accueil des étrangers

Dans tous ces domaines majoritairement objectifs, Rennes est très bien classée et cumule donc le plus de points en France parmi les 13 plus grandes métropoles du pays. The Local souligne notamment que les Rennais ont l’habitude d’accueillir « à bras ouverts » des étudiants étrangers et des expatriés, notamment ceux qui viennent des pays « celtiques ». Le média spécialisé dans l’information sur les pays européens a également interrogé plusieurs expatriés britanniques installés à Rennes qui confirment que cette tradition de l’accueil n’est pas une légende. Parmi les atouts de la cité bretonne ils citent sa taille idéale pour être parcourue à pied et les conditions économiques très favorables au lancement de business et à la création d’entreprise. Certains comparent même les petites rues de Rennes au quartier de Montmartre…

« Adieu Paris !» conclut ironiquement l’article de The Local.