Agribusiness in Brittany

Agroalimentaire : la Bretagne championne d’Europe

La Bretagne est la première région agricole française et la première région agroalimentaire en Europe. Pour la quantité et la qualité. Une filière élevage ultra performante, une production légumière diversifiée, un secteur de la pêche qui a su se renouveler… ont provoqué l’essor d’une industrie puissante et dynamique, qui n’en finit pas d’innover et de se renouveler.

L’agroalimentaire breton nourrit 1 Français sur 3. La Bretagne est d’ailleurs la première région agricole française et la première région agroalimentaire en Europe. Toutes les activités du secteur sont représentées sur le territoire : industrie laitière, alimentation animale, boulangerie, biscuiterie, pâtisserie, production légumière ou encore produits en conserves. 

La Bretagne est en tête dans plusieurs secteurs stratégiques. C’est le cas de la production de viande : la région fournit 40% de la valeur nationale. Mais aussi de la pêche, dont les 22 ports fournissent plus de la moitié du tonnage national de poissons et de crustacés. 

Les performances de l’industrie agroalimentaire bretonne sont dues à son dynamisme, mais aussi à sa capacité à se renouveler et à innover.


Un écosystème riche et bouillonnant

La Bretagne héberge les sièges sociaux de nombreux grands groupes. Parmi eux, Bigard, Sill, Le Duff, Hénaff, Triballat Noyal, d’Aucy, Doux, Entremont Alliance ou encore Daunat. Au-delà de ces figures incontournables de l’industrie agroalimentaire, une multitude de PME fait vivre la région et alimente les consommateurs. 

Les acteurs bretons ne se contentent pas de produire : ils imaginent le futur de l’agroalimentaire, comme en témoigne le grand nombre de startups installées dans la région. Parmi elles on peut citer Agriodor, qui a conçu un parfum respectueux de l’environnement se substituant aux pesticides. Ou encore Foodologic, plateforme de lutte contre le gaspillage alimentaire qui aide les entreprises à écouler leurs fruits et légumes frais invendus.

Cet écosystème s’appuie sur le milieu de la recherche, très actif dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Bretagne. Plusieurs centres de recherches sont implantés sur le territoire, à l’instar de l’INRAE INSTIT ou des laboratoires de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire.

Du côté universitaire, on peut citer l’École Supérieure d’Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne Atlantique (ESIAB) de Plouzané et bien-sûr Agrocampus Ouest à Rennes, qui compte à lui seul 2000 étudiants et 140 enseignants-chercheurs.

Des structures d’accompagnement tournées vers l’avenir

Le pôle de compétitivité Valorial est au service du développement et de l’innovation des entreprises agroalimentaires bretonnes, et plus largement du Grand Ouest. Il aborde 5 thématiques d’excellence :

  • les technologies de production, transformation et conservation
  • la qualité et la sécurité des aliments
  • l’aspect nutrition / santé
  • le marketing agri / agroalimentaire
  • les ingrédients fonctionnels.

Ce réseau unique fédère 365 membres et 4 000 “innov’acteurs” autours de ces enjeux clés. Depuis 2006, le pôle a accompagné 495 projets de recherche et d’innovation liés à l’agroalimentaire.

L’Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires (ABEA) est un autre organisme important dans la région. Ce réseau professionnel de l’agroalimentaire breton, fort de 200 entreprises et sites adhérents, a récemment lancé à Pontivy son programme “Destination Usine 4.0”. Celui-ci a pour but d’ouvrir les entreprises du secteur aux nouvelles technologies, à ses défis et ses opportunités.

À Rennes, le Centre Culinaire est un lieu de 3000 m² unique en son genre. Au-delà des cours de cuisine et des séminaires qui y sont organisés, cet espace est avant tout consacré à l’innovation des usages culinaires et à l’ingénierie culinaire. On y trouve ainsi une imprimante 3D alimentaire.

Foodtech, développement durable, filière biologique, valorisation des matières premières… La Bretagne est aux avant-postes dans tous ces domaines d’avenir.


Un secteur en recherche de compétences

Conséquence directe de ce dynamisme, les entreprises bretonnes de l’agroalimentaire recrutent massivement. Le besoin de main d’œuvre est permanent et des milliers de postes sont à pourvoir.

En 2021, le secteur industrie agroalimentaire enregistre 2 140 projets de recrutements* dont 24% de saisonniers. Parmi les métiers qui embauchent le plus on trouve les ouvriers non qualifiés, les autres ouvriers non qualifiés et apprentis (*enquête BMO Pôle emploi – Nombre de projets de recrutement en 2021).

La filière biologique en Ille-et-Vilaine représente environ 13 800 emplois directs, localisés dans les exploitations et les opérateurs aval (préparateurs-transformateurs, grossistes & intermédiaires du commerce et distributeurs & détaillants spécialisés).

Evénementiel : un secteur aux enjeux internationaux

Depuis 1986, Rennes accueille chaque année le plus important salon professionnel de l’élevage. Le SPACE (Salon des Productions Animales – Carrefour Européen), rassemble plus de 100 000 visiteurs, dont 15 000 de nationalité étrangère, sur 4 jours d’événement et 70 000 m² de stands et exposition.

Autre événement majeur se déroulant à Rennes : le Carrefour des Fournisseurs de l’Industrie Agroalimentaire (CFIA), qui fédère chaque année 70 000 acteurs de l’IAA. Ce salon se concentre sur 3 principaux secteurs :

  • Les ingrédients & PAI
  • Les équipements & procédés 
  • Les emballages & conditionnements.

Enfin, Rennes a accueilli au Couvent des Jacobins le Congrès Mondial de la Bio, qui réunit 2500 acteurs du secteur biologique, de l’agriculture, de la recherche, mais aussi les citoyens concernés. Cet événement international aborde des questions relatives à la résilience, la transformation de la société, la régénération des écosystèmes, la santé ou encore à la souveraineté alimentaire. En 2021, en plein contexte Covid, il a accueilli à Rennes près de 1800 participants en ligne et 400 participants sur place, dont Nicolas Hulot, parrain de cette 20e édition.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email