Éco-industries : l'environnement comme vecteur de développement

Éco-industries : l’environnement comme vecteur de développement

Par sa position géographique et son économie, la Bretagne a toujours dû et su anticiper les enjeux environnementaux et énergétiques. Pas question de subir: ici les défis de la transition sont autant de stimulations pour la recherche et les industries, avec au premier chef le domaine des énergies marines renouvelables.

 3 000 chercheurs 50% de la  recherche française en emr
Éco-industrie: de nombreux secteurs mobilisés
Eco-origin

De l’éco-industrie aux éco-filières

Énergies marines renouvelables évidemment mais aussi mobilité zéro carbone, impact  de  l’activité agricole, réseaux intelligents, gestion de l’eau, exploitation de la biomasse, technologies du  bâtiment… En Bretagne, de nombreux secteurs d’activité ont fait le choix d’entrer dans la dynamique de la transition énergétique, dans une logique transversale qui fait des éco-activités une nouvelle filière de développement.

Compétences-phare : traitement et gestion de la qualité de l’eau, technologies de la mesure et du contrôle, traitement et valorisation des déchets, énergies renouvelables et éco-bio-ressources, santé et environnement, Green IT.

Une dynamique territoriale

L’émergence des éco-filières, et plus largement la marche vers l’économie verte, doit aux acteurs privés et à la mobilisation des décideurs publics. La Région Bretagne notamment porte des schémas qui anime le processus de transition énergétique et diffuse ses impacts dans  l’industrie  et  les  services. Un atout de stimulation des filières, de création de valeur et  d’emplois.

France énergies renouvelables
Pôle de compétitivité à vocation mondiale
Cluster Bretagne - pôle naval
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email