Publié le 08 juillet 2024 par Priscilla Gout, mis à jour le 9 juillet 2024

“Le Balthazar ressemble à la Bretagne, il est authentique”

Rencontre avec Pierre Ferreira-Léal, directeur de l’hôtel 5 étoiles Le Balthazar.

Hôtel Rennes
©Nicolas Anetson

Le Balthazar est l’unique hôtel 5 étoiles de Rennes. Situé 19 rue Maréchal Joffre, l’ancien Hôtel d’Angleterre a repris vie il y a 10 ans sous l’impulsion d’un couple de propriétaires qui désiraient en faire un lieu unique, luxueux mais aussi chaleureux. Le directeur, Pierre Ferreira-Leal, en est l’ambassadeur.

Au 19 rue Maréchal Joffre, derrière une grande porte noire, se cache l’une des plus belles adresses de Rennes : le seul hôtel 5 étoiles de la ville. Ici, on cultive le bien-être, la discrétion et le luxe. Dès l’entrée, une bibliothèque de livres anciens, des salons réchauffés de cheminée et un patio, puit de lumière épicentre de l’hôtel. Entièrement rénové depuis 2014, il est géré depuis 2016 par un Savoyard « né dans une station de ski », Pierre Ferreira-Léal. Il a trouvé chez les Bretons ce qu’il aime en montagne, « un sens de l’accueil et une région franche », explique-t-il.

hôtel Rennes
En haut à droite, le Directeur du Balthazar Pierre Ferreira-Leal, entouré de son équipe ©Side Social Media

56 chambres, un restaurant, un spa…

55 personnes y travaillent toute l’année. En plus des 56 chambres, l’hôtel a aussi un restaurant, la Table de Balthazar et un spa Nuxe : « Tout est internalisé. Même dans le spa on trouve des salariés de l’hôtel. Pour nous, il est primordial de ne pas faire appel à des sociétés extérieures », dit-il.

Un quotidien à 100 à l’heure pour le personnel et un service 5 étoiles. « Chaque jour, nous faisons le point pour chaque client présent ou qui va arriver à l’hôtel. Ma journée type à moi, c’est de soutenir le personnel au service de nos clients », continue le directeur.

Un service 5 étoiles

L’hôtel propose aussi deux salles à la location pour les entreprises, une salle de réunion pouvant accueillir 45 personnes et une autre en formule « comité de direction » avec un living room pouvant accueillir 8 personnes. Là encore, le service haut-de-gamme est la signature Balthazar : « Nous nous occupons de tout : du café du matin au cocktail du soir en passant par le déjeuner. C’est une formule all inclusive et sur-mesure du début à la fin », détaille-t-il. Essentiellement pour de grands groupes nationaux ou de grandes entreprises de tous secteurs : « Une invitation avec l’en-tête du Balthazar fait toujours son petit effet », sourit-il. Les deux salles sont aussi très prisées par les marques pour des showrooms, plusieurs fois par an.

Des appartements 5 étoiles, tout près de l’hôtel

Le Balthazar est le seul hôtel 5 étoiles de la capitale bretonne. « Ancré dans le centre-ville, résolument contemporain et en avance sur son temps, il a ouvert avant le Couvent des Jacobins. Les propriétaires étaient précurseurs, la ville était en plein boum. Quand je suis arrivé en 2016, il y avait 110 grues rien que dans le centre-ville », continue Pierre Ferreira-Leal. Et les propriétaires ne s’arrêtent pas là, puisque qu’ils ouvrent dès cet été, 7 appartements de standing à côté de l’hôtel : « Une formule dédiée à la location d’appartements avec un service 5 étoiles », précise-t-il. Objectif ? Répondre à la demande, grandissante, du tourisme d’affaire et du tourisme haut-de-gamme.

« Nous avons une chance incroyable à Rennes, nous sommes le seul 5 étoiles de la ville mais chez nous, pas de bling bling ni de tape-à-l’œil : cet hôtel ressemble à la Bretagne, il est authentique », raconte Pierre Ferreira-Léal.

Côté bonnes adresses, en outre La Table de Balthazar évidemment, Pierre Ferreira-Léal aime aller au restaurant Chez Pierre ou déjeuner à l’école Ferrandi, qui offre « un excellent rapport qualité prix », souligne-t-il.


RSE : les acteurs du territoire engagés

« Toutes nos ampoules sont en LED et tout le système électrique est en détection, sans plus aucun interrupteur. Dans les chambres, désormais, nous proposons aux clients de ne pas renouveler les serviettes éponges ni les draps chaque jour. Nous faisons bien sûr le tri sélectif. Enfin, nous avons l’intention de nous engager dans la démarche du label Clé verte ».

Tourisme éco-responsable