Publié le 01 septembre 2023 par Priscilla Gout, mis à jour le 29 janvier 2024

ISHN : “montrer aux congressistes toute la diversité de la Bretagne”

Retour sur le 27e congrès international de l’ISHN qui s’est déroulé à la Maison des Association de Rennes du 4 au 8 juillet 2023.

congrès international ISHN
27e congrès international ISHN (Photo @ISHN)

Le congrès scientifique de l’International Society For The History of the Neurosciences (ISHN) a lieu tous les ans dans une ville différente, en France ou à l’international. Sa 27e édition à Rennes a permis à l’ISHN de proposer aux participants un programme social riche, entre visite de la capitale bretonne et excursion à Saint-Malo. Retour sur l’événement avec Manon Auffret, sa Présidente.

Les neurosciences, c’est un champ disciplinaire très vaste. Parlez nous de votre société savante, l’ISHN, et de son ancrage à Rennes ?

Les neurosciences désignent en effet l’ensemble des recherches scientifiques portant sur le système nerveux, et en particulier, le cerveau. Celui de l’homme, de l’enfant, de l’animal… A Rennes, l’INCR (Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes) regroupe des cliniciens et des chercheurs autour des maladies du cerveau et du développement cérébral de l’humain. Les fondateurs de l’INCR exercent dans de grandes institutions régionales telles que l’Université de Rennes, le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes (CHU), le Pôle Saint-Hélier, le centre Eugène Marquis, le Centre Hospitalier Guillaume Régnier, l’INRIA, l’INSERM ou l’IRISA. En France, Rennes et la Bretagne constituent aujourd’hui un pôle d’excellence dans les soins apportés aux personnes souffrant de pathologies neurologiques.

congrès international ISHN
27e congrès international ISHN (Photo @ISHN)

L’histoire des neurosciences est toutefois un champ très spécifique. L’ISHN est une société savante internationale créée en 1995 à Montréal. Elle a trois grands objectifs : améliorer la communication entre les individus et les groupes intéressés par l’histoire des neurosciences ; promouvoir la recherche en histoire des neurosciences ; et promouvoir l’éducation en stimulant l’intérêt pour l’histoire des neurosciences. Elle publie un journal scientifique périodique – The Journal of the History of the Neurosciences : Basic and Clinical Perspectives – et organise chaque année un congrès international dans une ville différente, principalement en Amérique du Nord ou en Europe. En 27 éditions, c’est la 3e fois seulement que le congrès a lieu dans une ville française.

Pourquoi avoir choisi Rennes et la Maison des Associations pour les accueillir ?

L’édition de 2019 a été reportée du fait de la crise sanitaire. Le 27e congrès a donc été organisé à Rennes car je suis chercheure associée à l’Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes et j’étais la présidente de l’ISHN pour l’année 2022-2023.

Nous avons choisi la Maison des Associations à Rennes pour sa localisation. Sa proximité avec la gare SNCF a permis aux congressistes de s’y rendre très facilement, et de pouvoir rester jusqu’à 15 minutes avant le départ de leur train ! La MDA réunissait par ailleurs tous les critères. C’est un lieu très fonctionnel qui propose une dizaine de salles de réunion de différentes capacités ainsi qu’un auditorium de 250 places assises, avec possibilité de restauration sur place. Pour notre part, nous avons utilisé seulement l’auditorium et fait venir un traiteur.

Rennes et son centre historique, la côte de Saint-Malo… vos participants ont pu profiter pleinement de la Bretagne !

Nous avons effectivement eu un programme social très riche, mis en place dans le cadre du contrat d’accueil proposé par le Bureau des Congrès de Rennes Métropole ! Nous souhaitions montrer aux congressistes toute la diversité de la Bretagne avec à la fois des visites de lieux historiques et un accès à la mer.

Nous avons eu la chance d’accueillir les organisateurs et les participants pour une première réception dans les locaux historique de l’hôtel de ville à Rennes. Nous avons également organisé grâce à nos partenaires la visite du Conservatoire du Patrimoine Hospitalier de Rennes (CPHR); une visite du fonds ancien de la Faculté de médecine avec une exposition d’objets de la collection universitaire ; une visite guidée du centre historique de Rennes ainsi qu’une excursion à Saint-Malo suivie d’un dîner de gala au Domaine du Montmarin, une très belle malouinière située à Pleurtuit, tout près de Saint Malo.

Vous semblez très satisfaite du déroulement de cet événement ?

Le bilan est extrêmement positif. Nous avons été soutenus dans la préparation et la mise en œuvre de l’événement et nous avons beaucoup apprécié la collaboration avec les équipes de de Destination Rennes et du Bureau des Congrès pour la mise en œuvre du programme social. Je tiens aussi à saluer l’engagement des partenaires qui nous ont soutenu financièrement dans l’organisation de cet événement.

Au-delà des visites proposées, de l’excursion et du dîner à Saint Malo, les congressistes ont beaucoup apprécié la signalétique mise en place pour accéder au lieu du congrès depuis l’aéroport et la gare. C’est la première fois qu’ils voyaient cela. Seul bémol, seulement 34 personnes ont participé à l’événement au lieu des 80 attendus, mais uniquement des internationaux. Lituaniens, Belges, Néerlandais, Anglais, Ecossais, Allemands, Américains, Canadiens, Australiens, Français, Italiens… Toutes les nationalités étaient réunies ! En bref, tout a très bien fonctionné, et les échanges ont été très productifs !

  • En savoir plus sur l’ISHN

NB : Manon Auffret est également l’organisatrice de la Semaine du cerveau à Rennes, un événement gratuit dédié au grand public. Organisée chaque année au mois de mars, la Semaine du Cerveau est coordonnée en France par la Société des Neurosciences. Son objectif : présenter la recherche sur le cerveau, sur les champs humain, animal, scientifique, médical, philosophique… Conférences, rencontres, visites, spectacles, bars en sciences…

Tourisme éco-responsable